AMF

Indignez-vous

Un fabricant de servomoteurs électriques pour robinets avait déclaré la guerre contre les temps d'équipement excessifs. Avec les experts du bridage d'AMF, il a pu améliorer de façon drastique la productivité de l'usinage lourd et léger par enlèvement. La mise en place d'une troisième équipe à forte intensité de main-d'œuvre peut encore attendre.

Les systèmes de bridage du point zéro d'AMF contribuent à la lutte systématique contre les temps d'équipement élevés

Les temps d'équipement ne font pas souvent l'objet d'une démarche systématique de réduction. Même avec des centres d'usinage à la pointe de la technologie et des produits intelligemment conçus, les temps d'équipement renferment toujours un potentiel d'augmentation de la productivité. C'est ainsi qu'un fabricant de servomoteurs électriques d'envergure mondiale a optimisé systématiquement le serrage des pièces dans l'usinage lourd et léger par enlèvement. Dès le début, les experts en bridage d'AMF ont été à ses côtés.

Tout d'abord, toutes les procédures de serrage ont été analysées, et le procédé le plus efficace a été sélectionné pour chaque pièce. Les améliorations se sont fait remarquer immédiatement. Le temps d'équipement d'un grand carter en fonte a été réduit de 55 à 18 minutes. L'ancienne procédure manuelle lente qui faisait appel à des systèmes de bridage mécaniques a été remplacée par des dispositifs de changement à système de bridage du point zéro utilisés en combinaison avec une technique de bridage hydraulique beaucoup plus rapide.

Pratiquement aucun servomoteur n'est identique à un autre, et la diversité des produits est énorme. Le nombre d'unités par lot se monte à 1,4 – un chiffre à peine croyable. Dix centres d'usinage horizontaux pour l'usinage lourd et quatre pour l'usinage léger façonnent sur mesure les différents carters de servomoteur, d'engrenage à roues coniques et d'engrenages droits en aluminium.

Point zéro et hydraulique remplacent les biceps et les clés à vis

L'introduction des systèmes de bridage du point zéro d'AMF sur deux centres d'usinage et une palette chacun s'est immédiatement traduite par une amélioration considérable. Pour le logement de la pièces, des équerres de point zéro sont utilisées avec des outils. Le système de bridage du point zéro facile à manipuler fournit une interface unique sur toutes les machines Il positionne et bride avec une grande répétabilité en un seul cycle de travail. Cela permet d´économiser près de 90 pour cent du temps d'équipement. Avec des forces d'entrée, de fermeture et de maintien élevées, les modules peuvent se mesurer à de véritables poids lourds. Les insertions de réception élevées facilitent le positionnement des goujons de serrage. Ils trouvent les alésages sans effort et y pénètrent tout droit. Ensuite, les pièces sont bridées hydrauliquement par des ressorts à disque. Un système de sécurité dans le module de serrage empêche les blocages, au cas où un joint de piston fuirait et où la chambre du ressort se remplirait d'huile. Cela garantit la disponibilité des outils.

Le (pas de suggestion), le serrage pneumatique pivotant et les composants hydrauliques d'AMF assurent l'assise de la pièce. La géométrie complexe du carter représente un grand défi. La procédure de bridage auparavant laborieuse et lente, qui devait se faire à l'aide d'une clé à vis et à la force des biceps, s'effectue aujourd'hui en quelques secondes en appuyant sur un bouton. Le gain de temps est énorme : un temps d'équipement réduit de deux tiers est la règle, et non l'exception.

Un gain de temps des deux tiers – la règle plutôt que l'exception

Ce qui a été initialement mis en œuvre sur deux centres d'usinage sera ensuite étendu à tous les autres. Les coûts d'investissement s'amortissent très rapidement avec ces effets. Il y a aussi un avantage supplémentaire : l'augmentation de la productivité des machines est telle qu'il n'est plus nécessaire de prévoir une troisième équipe pour respecter les délais. Résultat : seuls ceux qui sont « indignés » par les temps d'équipement de leurs opérations de production peuvent remettre en question et modifier les processus, et améliorer leur compétitivité.

Retour